INGREDIENTS :
1 Chou rouge
Curcuma en poudre
1 Citron
Lessive
Bicarbonate de soude

MATERIEL :

1 casserole
7 verres
1 cuillere
1 paire de gants
RECETTE

FABRIQUER DES COULEURS

… avec Mme Sciences !

1

Couper 2 feuilles de chou rouge en morceaux, les mettre dans une casserole

2

Verser 1 demi Litre d’eau bouillante dans la casserole et laisser infuser 30 min environ

3

On obtient une eau colorée en bleu-violet. Remplir 4 verres avec cette eau et laisser refroidir.

4

Verser quelques gouttes de citron dans un des verres vous obtenez du violet-rose, mélangez avec une cuillère, plus vous mettez de gouttes, plus la couleur change vers le rose !

5

Mettre une cuillérée de bicarbonate dans le second verre : vous obtenez du bleu

6

Mettre une cuillérée de lessive dans le 3eme verre : vous obtenez du vert.

Selon la marque de la lessive, sa concentration, la couleur sera plus ou moins vert clair, jusqu’à jaune !

Le 4eme verre est la couleur de départ. On n’ajoute rien dans ce verre.

7

Dans un 5eme verre (verre vide) mettre une cuillérée de curcuma en poudre avec de l’eau froide : vous obtenez la couleur orange

8

Dans le 6eme verre, mettre une cuillérée de curcuma + une cuillérée de lessive avec de l’eau froide : vous obtenez du rouge brique

9

Verser la moitié du 6eme verre dans le 7eme verre.

Ajouter du citron dans un des deux verres : vous obtenez du jaune !

10

Voilà vos 7 couleurs ! avec des pinceaux vous pouvez peindre avec !

Astuce : pour que les couleurs faites à base de chou soient plus vives, frottez un peu de chou sur votre papier avant d’appliquer les couleurs avec le pinceau !

Explications simples :

Le chou et le curcuma contiennent des colorants. Le jus de citron ou le vinaigre sont des liquides acides. Le bicarbonate et la lessive sont des choses qui sont le contraire d’acide : on dit « basique ». Certains colorants peuvent changer de teintes s’ils sont mélangés avec quelque chose d’acide ou de basique. L’eau n’est ni acide ni basique : on dit qu’elle est neutre. L’unité de mesure de l’acidité ou la basicité des choses s’appelle le PH potentiel hydrogène. C’est ce qu’on mesure dans l’eau des piscines pour savoir si on peut se baigner sans s’abîmer la peau.

Explications chimiques : niveau collège/lycée

Dans le chou rouge on trouve un colorant violet (cyanidine) qui se dissout dans l’eau quand on prépare l’infusion de chou rouge : on obtient une solution de couleur violette. Ce colorant change de couleur en fonction de l’acidité du milieu dans lequel il se trouve. Dans l’eau (pH = 7) il est violet, dans l’acide chlorhydrique (pH = 2) il est rouge et dans la soude (pH = 13) il est jaune. Les autres couleurs observées correspondent à d’autres valeurs de pH, acides pour le vinaigre et le jus de citron et basiques pour le bicarbonate de sodium et la lessive. Cette échelle permet de classer les matières acides et basiques en fonction du pH de leur solution dans l’eau.

Explication du PH :

L’acidité d’une solution aqueuse se mesure par la valeur du potentiel hydrogène ou pH. Le pH peut prendre les valeurs de 0 à 14. Plus le nombre est petit, plus la solution est acide. Plus le nombre s’approche de 14, moins la solution est acide et plus elle est basique. Une solution de pH = 7 est dite neutre. L’eau a un pH très proche de 7. On suggère de parler d’opposés et pour illustrer la neutralisation : eau chaude + eau froide > eau tiède, noir + blanc > gris. Quels sont les aliments acides ? Citron, vinaigre. Nous mangeons principalement des aliments acides ou neutres plus compatibles avec le pH du suc gastrique de notre estomac qui contient de l’acide chlorhydrique (pH=1) chargé de casser les grandes molécules contenues dans les aliments. Le suc pancréatique contient du bicarbonate de sodium qui lui permet d’avoir un pH=8,3 un peu basique pour que la digestion continue dans de bonnes conditions dans l’intestin.   Dans quelles autres circonstances la connaissance du pH est‐elle utile ? Le pH de l’eau des piscines doit être contrôlé : la valeur idéale est pH=7,4. Les algues se développent si le pH est plus basique. De même à pH>8, l’eau devient trouble (précipitation de carbonate de calcium). Si l’eau est trop acide, elle est irritante pour les yeux, la peau et les muqueuses. Les produits cosmétiques doivent respecter le pH de la peau (6,5). Le pH des sols est important en agriculture1. Le pH d’une terre de jardin se situe entre 4 et 8 : entre 4 et 5,5 la terre est acide et entre 6,5 et 8, elle est basique. Son pH dépend des roches qui la composent : les sols sableux sont acides, les sols calcaires sont basiques2.    Les plantes acidophiles (qui aiment les sols acides) sont, l’oseille, la fougère, la myrtille, la bruyère, le muguet, le camélia, l’azalée, l’hortensia. Les plantes calcicoles ou calciphiles (qui aiment les sols basiques) sont la ciste de Montpellier, la digitale, la gentiane, l’origan, des orchidées comme l’orchis pourpre, des champignons comme les morilles.  

Sources : la caravane des sciences – Chimie et société

Pour aller plus loin :

Explication du pH par Larousse :

https://www.larousse.fr/encyclopedie/animations/pH/1100540