INGREDIENTS :

Épluchures (100g / L d’eau)

Vinaigre ou sel alimentaire

MATERIEL :

2 casseroles

1 chinois

tissus à teindre

PRECAUTION :

N’employez pas de récipients en aluminium ou en cuivre, qui peuvent altérer la coloration. Préférez le métal émaillé ou l’inox.
RECETTE

COMMENT TEINDRE DU TISSU ?

… avec Mme Sciences !

Couleur de teinte :

Rouge : oignon rouge, Hibiscus, raisin rouge

Bleu : choux rouge, myrtille

Jaune : pissenlit, jonquille, fanes de carottes

Violet : racine de garance, mûres

Rose : betterave, peau d’avocat

Vert : feuille de figuier, épinard, Ortie

Orange : pissenlit, pelure d’oignon jaune

1

Ajoutez du sel dans une casserole d’eau: 10% par rapport au poids du textile que vous allez teindre (8g de sel pour 80g de tissu par exemple).

2

Placez votre textile lavé et humide dans la casserole et faites bouillir pendant environ 1 heure.

Sortez le textile et rincez-le.

Vous pouvez également faire tremper votre textile dans une bassine remplie d’1 dose de vinaigre blanc pour 4 doses d’eau froide, pendant ½ journée.

3

Hachez ou pilez les végétaux de votre choix et les mettre dans une casserole d’eau

Faites les bouillir pendant environ 1 heure, à feu doux

4

Filtrez l’eau et laissez refroidir.

5

Placez votre textile dans la casserole de teinture. 

Faites bouillir à feu moyen et laissez mijoter pendant environ 1 heure en remuant pour que la teinte soit homogène.

6

Hors du feu, laissez le tissu macérer pour qu’il s’imprègne bien de la couleur. Vous pouvez le laisser entre 1 heure et 1 journée selon la couleur voulue: plus ou moins vive. 

7

Rincez le textile et faites-le sécher 

Explications simples :

Petite histoire de la teinture 

Durant l’Antiquité  les pigments utilisés sont souvent d’origine minérale. Ce sont les Égyptiens qui commencent à utiliser des colorants (composés solubles dans l’eau) d’origine végétale ou animale pour teindre des tissus. Parmi les colorants d’origine naturelle les plus connus et les plus utilisés pendant l’Antiquité, citons :

  • La garance : plante aussi appelée “garance des teinturiers”, de ses racines est extrait un rouge vif très caractéristique.
  • Le pastel des teinturiers : aussi appelée Guède, cette plante fut longtemps la seule source de Bleu. La teinture bleue est extraite de ses feuilles. Cette plante était cultivée en Occitanie à la Renaissance et fit la richesse de la ville de Toulouse.
  • La carthame : cette plante a été très largement utilisée par les Égyptiens pour leurs teintures. On a d’ailleurs retrouvé dans le tombeau de Toutankhamon des guirlandes fabriquées avec de la carthame.
  • Le kermès : c’est une espèce de cochenille (un petit insecte) qui une fois séché et broyé donne une couleur rouge écarlate.

Explications poussées : optique

Un colorant est une substance qui modifie la couleur du milieu dans lequel il est introduit et qui y est soluble. 

La lumière du jour, dite lumière blanche, est composée de toutes les couleurs. Chaque couleur correspond à une longueur d’onde.
Les colorants absorbent une partie de la lumière qu’ils reçoivent et ils transmettent l’autre partie de cette lumière. Si nous voyons une fleur rouge c’est que la « lumière rouge » est transmise par la fleur alors que les autres couleurs sont absorbées. Ici, notre colorant bleu (provenant du chou) absorbe la lumière de longueur d’onde orange, et nous transmet la lumière de longueur d’onde correspondante à la couleur « bleu ».

Si un mélange de substances colorées absorbe plusieurs couleurs, la couleur visible est la somme de toutes les couleurs non absorbées : on parle de synthèse soustractive. 

 

Source : https://www.superprof.fr/ressources/scolaire/physique-chimie/premiere-s/familles-chimiques/colorants-pigments.html#chapitre_pigment-et-colorant-definitions